Le festin des Grande-Section est prêt… Bon appétit.

Malgré le confinement, nous avons pu finaliser les peintures réalisées par les Grande-section de maîtresse Stéphanie en leur rendant les coups de crayon initiaux. Et voilà le résultat, ayez l’estomac bien accroché, nous avons cuisiné généreusement !

Des conseils, cours, démos en ligne, par temps de confinement…

Chers instituteurs et institutrices, travailleurs en centres de loisir, ou centres sociaux, n’hésitez pas à utiliser les petits films de ma rubrique « cours en ligne pour enfants, ados et les autres », ou de ma chaîne youtube.

Si il y a production, je souhaiterais voir, pourquoi pas publier sur ce blog… et si vous souhaitez me faire intervenir dans votre classe ou établissement, faites-le moi savoir par mail et je vous envoie une plaquette plus complète quant au contenu de mes interventions.

Un cours de personnage avec : des bonzommes patate, un squelette, un playmo et mon Toto.

Arrêtons de dessiner des « bonzommes patate » raides, des « bonzommes allumettes », incapables de plier un bras…

Des bonzommes patates, pourquoi pas, des personnages naïfs, bizarres, réalistes ou même manga… mais souples et vivants !

Petites vidéos à voir en cliquant sur le lien suivant : Allez hop, au boulot !

 

Vidéo/démo : un petit café et un poisson, s’il vous plaît.

Pourquoi ne pas tenter un dessin « sur la durée » ? Avec les moyens du bord : j’ai utilisé du café, de la gouache d’un petite boîte de peinture. (on peut faire avec de l’encre, du colorant alimentaire, de l’encre d’une cartouche de stylo plume…)

Voici deux petits montages vidéo, visibles sur youtube (cliquez sur l’image pour les lire)

Episode 1 : lavis.

Des pinceaux, bien sûr. Une feuille épaisse, si possible.

Je travaille sur une image sans crayonné. Le but de ce petit jeu de touillette est de se laisser guider par les taches, sans forcément savoir où l’on va. Considérons cette image comme « un essai » : ça dédramatise un peu et on ne se met pas la pression.. Tout en abordant le travail du lavis, du dégradé.

Vous obtiendrez, bien sûr, d’autres résultats sur d’autres papiers avec d’autres pinceaux.

Un brouillon personnel, sur une petite feuille ou une œuvre collective sur un plus grand format ?

Jouons sur les temps de séchage, travaillons les pieds dans l’eau, les couleurs se diluent, se mélangent… Le milieu aquatique se prête à ses aventures sans but précis.

Episode 2, donner du détail.

Le café et la peinture bleue ont séché. Rajoutons-en une couche et quelques détails.

… Si on n’a pas de pinceau, on se débrouille avec les doigts, et si on n’a pas de pinceau fin, on s’arrange avec un stylo pour les détails.

Un instantané de mes danseurs de claquettes, septième épisode.

Cela fait 20 jours que j’ai commencé ce dessin, sans trop savoir où il irait. Les vidéos de ces dessins sont postées sur youtube. Je ne pensais pas m’échapper au plafond, mais Fred Astaire m’a soufflé l’idée. Et puis j’aime dessiner des foules, des gens entre eux en groupe, confinés, en tas, ensemble…

Je pense arrêter mon dessin au prochain épisode. Je préfère dire arrêter plutôt que terminer, je terminerai mes dessins quand je serai grande !

Je coupe parfois des moments de dessin que je trouve inintéressants, et parfois laisse mes hésitations et coups de gomme, qui me mèneront forcément à la suite.

Il devient difficile de rester spontanée quand il faut retomber sur ses pieds, ou sur la tête des danseurs des premiers épisodes… Et difficile de ne pas figer la spontanéité des premiers dessins.

1 2 3