Le festin des Grande-Section, épisode final.

Malgré le confinement, nous avons pu finaliser les peintures réalisées par les Grande-section de maîtresse Stéphanie en leur rendant les coups de crayon initiaux. Et voilà le résultat, ayez l’estomac bien accroché, nous avons cuisiné généreusement !

Vidéo/démo : un petit café et un poisson, s’il vous plaît.

Pourquoi ne pas tenter un dessin « sur la durée » ? Avec les moyens du bord : j’ai utilisé du café, de la gouache d’un petite boîte de peinture. (on peut faire avec de l’encre, du colorant alimentaire, de l’encre d’une cartouche de stylo plume…)

Voici deux petits montages vidéo, visibles sur youtube (cliquez sur l’image pour les lire)

Episode 1 : lavis.

Des pinceaux, bien sûr. Une feuille épaisse, si possible.

Je travaille sur une image sans crayonné. Le but de ce petit jeu de touillette est de se laisser guider par les taches, sans forcément savoir où l’on va. Considérons cette image comme « un essai » : ça dédramatise un peu et on ne se met pas la pression.. Tout en abordant le travail du lavis, du dégradé.

Vous obtiendrez, bien sûr, d’autres résultats sur d’autres papiers avec d’autres pinceaux.

Un brouillon personnel, sur une petite feuille ou une œuvre collective sur un plus grand format ?

Jouons sur les temps de séchage, travaillons les pieds dans l’eau, les couleurs se diluent, se mélangent… Le milieu aquatique se prête à ses aventures sans but précis.

Episode 2, donner du détail.

Le café et la peinture bleue ont séché. Rajoutons-en une couche et quelques détails.

… Si on n’a pas de pinceau, on se débrouille avec les doigts, et si on n’a pas de pinceau fin, on s’arrange avec un stylo pour les détails.

«Illustrer la guerre de 14/18 », Croquis – Parcours artistique CE/CM1/CM2 école des Brosses

Pendant trois séances de 3heures, les enfants ont (beaucoup!) dessiné à partir de photographies d’époque, ils ont choisi ce qui leur plaisait, ce qui les touchait dans une documentation très riche. Nous nous sommes ainsi créé une banque d’images très riche dont nous nous sommes servi pour réaliser des illustrations. (… je me suis occupée de la partie mise en scène, trop compliquée pour une configuration salle de classe !)

Les goûts et les couleurs : le Festin des grandes section, suite !

Les enfants de la classe de maîtresse Stéphanie (GS – école des Velettes à Rilleux) ont beaucoup travaillé : ils ont dessiné des ingrédients, des ustensiles et ont réfléchi à un plat qu’ils aiment et un autre qu’ils ne mangeraient pour rien au monde…

J’ai ensuite mis leurs dessins « en page », en attendant la mise en couleur.

Les goûts et les couleurs : le Festin des grandes section, les crayonnés !

Les enfants de la classe de maîtresse Stéphanie (GS – école des Velettes à Rilleux) ont beaucoup travaillé : ils ont dessiné des ingrédients, des ustensiles et ont réfléchi à un plat qu’ils aiment et un autre qu’ils ne mangeraient pour rien au monde…

J’ai ensuite mis leurs dessins « en page », en attendant la mise en couleur.

Les goûts et les couleurs, Parcours Artistique en maternelle à Rilleux la Pape

C’est parti pour un « Parcours Artistique » avec des enfants (grande section) de la classe de Maîtresse Stéphanie.

Six séances pour aborder la nourriture et réaliser de belles recettes de cuisine: recettes délicieuses ou dégoûtantes, pourquoi pas !

Au cours des deux premières séances, nous avons beaucoup parlé : des ingrédients, de la différence entre photos, peintures, dessins, de ce qu’on aimait manger et ce qu’on déteste (la pizza aux araignées ne fait pas partie des préférés, même si on mange des araignées dans certains pays !)

Nous avons manipulé de vieux ustensiles de cuisine avant de les dessiner.

La suite… au prochain numéro, dans trois semaines !

Les goûts et les couleurs, Parcours Artistique en maternelle à Rilleux la Pape

C’est parti pour un « Parcours Artistique » avec des enfants (grande section) de la classe de Maîtresse Stéphanie.

Six séances pour aborder la nourriture et réaliser de belles recettes de cuisine: recettes délicieuses ou dégoûtantes, pourquoi pas !

Au cours des deux premières séances, nous avons beaucoup parlé : des ingrédients, de la différence entre photos, peintures, dessins, de ce qu’on aimait manger et ce qu’on déteste (la pizza aux araignées ne fait pas partie des préférés, même si on mange des araignées dans certains pays !)

Nous avons manipulé de vieux ustensiles de cuisine avant de les dessiner.

La suite… au prochain numéro, dans trois semaines !

Portraits de Léo Lagrange

Au pastel gras, un portrait de Léo Lagrange, à l’occasion du soixantième anniversaire du centre Léo Lagrange, à Villeurbanne.

.. portraits d’après photo :

Dinosaures, dragons, reptiles.

Dinos, dragons et reptiles, à inventer ou à dessiner d’après documentation…

Nous laissons encore le fond blanc pour aller chercher le détail et la peau reptilienne, mélangeant les techniques aquarelle, gouache, feutre, bic, pastels gras, secs.

Un animal en laisse, au pastel et crayon de couleur.

Un animal, un être humain et une laisse (sauf le perroquet qui les a avalé) : quelques possibilités ! Les enfants ont choisi un animal, se sont entraînés à le dessiner d’après photo, puis ont réfléchi à la mise en scène d’une situation farfelue, poétique… Ils se sont enfin essayé au pastel sec + crayon de couleur.

1 2