S’inspirer d’une photo pour dessiner un personnage : attitude.

Nous n’allons pas recopier cette photo, mais lui emprunter uniquement l’attitude d’un des personnages.

Il y a moult façons de dessiner… Nous allons pour cette fois passer par le dessin/pantin (Toto) avant de l’habiller comme bon nous semblera par la suite.

Donc au tout début, on ne pense pas aux petits détails que l’on meurt d’envie de dessiner, on pense « Toto » !

Deuxième étape, on se lance dans le pantin qui évoluera vers des petites danseuses en tutu.

C’est le moment de trouver de la documentation sur le costume de votre choix, afin de créer un effet de surprise entre la pose et l’habit.

Et si on essayait la même pose avec un gladiateur ? (aïe sa cuisse arrière est vraiment très maigrichue…)

 

 

 

Vidéo/démo : un petit café et un poisson, s’il vous plaît.

Pourquoi ne pas tenter un dessin « sur la durée » ? Avec les moyens du bord : j’ai utilisé du café, de la gouache d’un petite boîte de peinture. (on peut faire avec de l’encre, du colorant alimentaire, de l’encre d’une cartouche de stylo plume…)

Voici deux petits montages vidéo, visibles sur youtube (cliquez sur l’image pour les lire)

Episode 1 : lavis.

Des pinceaux, bien sûr. Une feuille épaisse, si possible.

Je travaille sur une image sans crayonné. Le but de ce petit jeu de touillette est de se laisser guider par les taches, sans forcément savoir où l’on va. Considérons cette image comme « un essai » : ça dédramatise un peu et on ne se met pas la pression.. Tout en abordant le travail du lavis, du dégradé.

Vous obtiendrez, bien sûr, d’autres résultats sur d’autres papiers avec d’autres pinceaux.

Un brouillon personnel, sur une petite feuille ou une œuvre collective sur un plus grand format ?

Jouons sur les temps de séchage, travaillons les pieds dans l’eau, les couleurs se diluent, se mélangent… Le milieu aquatique se prête à ses aventures sans but précis.

Episode 2, donner du détail.

Le café et la peinture bleue ont séché. Rajoutons-en une couche et quelques détails.

… Si on n’a pas de pinceau, on se débrouille avec les doigts, et si on n’a pas de pinceau fin, on s’arrange avec un stylo pour les détails.

L’école à la maison, un peu de maths : un plus un…

Afin de continuer mes cours au centre Léo Lagrange de Villeurbanne, je me suis filmée en train de dessiner.

Depuis le début du confinement, je tente de faire des claquettes une heure par jour… (je n’y arrive pas toujours).

Un plus un…

C’est parti pour des dessins de danseurs. Entretenons les pieds comme les mains et dansons !

Vous pouvez voir la vidéo de mon dessin d’hier soir dans le cartouche prévu à cet effet ci-contre (vous pouvez l’agrandir), ou directement sur youtube en cliquant sur l’image ci-dessous.

Croquis de claquettes... tap dancers

 

 

Des dessins filmés – (cours enfants/ados au centre Léo Lagrange)

Afin de continuer mes cours au centre Léo Lagrange quand le temps est au confinement, je me suis filmée en train de dessiner.

Cela va de pair avec l’exercice donné aux élèves des cours « techniques du dessin » et « BD ». Un exercice de croquis, en partant d’une photo.

Je suis allée chercher dans le sport : poses expressives, collectif, et ai dessiné en gardant uniquement les attitudes. Je les ai ensuite transposées dans un autre univers, par un changement de costume : une danseuse, et un gladiateur.

 

 

 

 

 

 

Je passe -pour ces croquis- par une étape dite du Toto. Toto est un pantin en bois que j’utilise pour mes cours afin de prendre conscience des différentes régions du corps et de ses articulations.

Une autre séance de croquis rapide mettant cette fois-ci en scène des chats jouant au ratball:

 

 

 

 

Je ne dessine pas toujours en passant par l’étape Toto. Certains croquis plus « personnels » viennent différemment.

à suivre !